« Nettoyage de printemps » sous hypnose  Evolution de L’identité ou reprogrammation neurolinguistique ?

Vous trouverez sur internet un nombre considérables d’articles ou de vidéos relatives aux croyances limitantes, et autant de conseils pour vous en débarrasser à force de volonté consciente. Est-ce possible, et concrètement, de quoi s’agit-il ?

Ce sont en fait des croyances que notre subconscient a accumulé sous forme d’informations au cours de notre vie et qu’il scanne à chaque fois que nous devons interagir avec notre environnement. A partir d’éléments collectés, une partie de nous va établir des stratégies qui seront réutilisées à chaque fois qu’une situation perçue comme similaire se reproduira.

Hélène, 35 ans,  arrive en consultation dans mon cabinet. Elle n’a pas confiance en elle, dort mal ou peu, doute de tout malgré un cursus scolaire et professionnel brillant. Elle suit depuis un an un cycle de formation qui coûte 14.000 euros et qu’elle déteste. Elle n’a jamais eu envie de suivre ce cycle universitaire, et pourtant elle l’a fait. Elle a déjà payé 4000 euros. Elle n’aime ni ce qu’elle y apprend ni l’approche pédagogique. En plus elle sait qu’elle ne passera pas l’examen final, son mari étant muté dans un pays d’Afrique pour prendre la Direction générale d’une société. Elle va le suivre avec sa fille. Elle voudrait se désengager de ce tunnel dans lequel elle a pénétré malgré elle. Elle ne le peut pas. Quelque chose en elle la pousse à continuer. Au cours de la séance, elle prendra conscience que son père qui l’avait orienté dans cette direction, lui interdisait petite fille d’interrompre quelles que soient les circonstances ce qu’elle entreprenait. Quelles qu’en fussent les conséquences. Son père qui pensait compenser le poids de ses absences par une présence autoritaire, dictatoriale,  lui-même sous l’influence de ses propres croyances, lui martelait que dans la vie, on assume ou on meurt. Alors Hélène qui ne voulait pas mourir si jeune poursuivait ce cycle de formation. Et puis à 35 ans, elle ne pouvait pas désobéir à son père. Trop risqué de faire face à sa colère. Son subconscient la protégeait. Une fois de plus. A chaque fois qu’elle voulait renoncer, il scannait son socle de croyances et de valeurs non choisies, lui déclenchait un ressenti, une perception, une sensation, un état interne, puis la faisait agir. Malgré elle. Malgré son désir conscient. Elle s’en rendait malade. Ne dormait plus. En elle, bouillait un conflit entre son désir conscient de renoncer et cette pulsion inconsciente qui semblait venir de nulle part. Des profondeurs de sa mémoire. Ce conflit intra psychique lui gâchait la vie, la faisait douter, la rendait malheureuse, insomniaque, aigrie, agressive…

2H plus tard Hélène est en paix. Elle a sous hypnose parlé avec son père, fait un grand ménage métaphorique parmi ces croyances et ces valeurs qui « n’étaient pas les siennes », et puis, elle a chargé de nouvelles ressources, de nouvelles croyances, de nouvelles valeurs, générant en elle le socle qui allait lui permettre de poser un autre regard sur les évènements de sa vie.  Alors tout change. Hélène a la perception d’avoir fermé un livre usé pour en écrire un tout neuf. Avec une plume neuve. En une séance, elle dit avoir la sensation de s’être reprogrammée. En elle, un air frais venu d’ailleurs se met à circuler. Elle est en paix depuis que son désir conscient et son comportement inconscient vivent en harmonie.

A-t-elle pour autant modifier son identité ?  Observons les différents niveaux logiques. Hélène peut se projeter dans n’importe quel environnement, dans n’importe quelle situation. Ses capacités, ses possibilités, ses comportements ont changé. De toute évidence. Ces changements sont bel et bien le fruit d’une modification de son socle historique de croyances et de valeurs. Ce socle qui autrefois lui donnait cette sensation d’étouffement.  Elle a fait un grand « ménage » intérieur et a demandé à cette partie d’elle, qui veille sur elle, d’installer un programme conforme à son désir conscient. En fait, Hélène n’a pas changé d’identité. Elle s’est d’une certaine manière  « reprogrammée ». C’est cela qui lui a permis d’aborder sa vie harmonieusement. De quitter cette formation. De suivre un nouveau cursus enthousiasment, libérée de l’image, du regard, des croyances et des valeurs de ce père qui l’étouffait, de l’intérieur. Malgré ses absences, il était présent. En elle. Dans sa mémoire inconsciente.

Alors les perspectives sont infinies. L’hypnose et la compréhension de ses mécanismes, vous offre la possibilité de mieux contrôler votre vie. D’harmoniser vos désirs conscients et vos comportements inconscients. De vous libérer d’une addiction, d’un comportement indésirable, de retrouver votre joie de vivre, votre confiance en vous, de vous préparer aux enjeux à venir en disposant des ressources qui sont en vous, de vous libérer d’une phobie envahissante, de vous débarrasser de ces kilos qui vous alourdissent pour vous sentir léger , bien sans votre corps et votre esprit.

O.Laruelle

www.hyfocomhypnose.fr

Et si vous faisiez germer le potentiel qui est en vous… ?

2 réponses
  1. Olivier Laruelle dit :

    Bonsoir Bernard,
    Merci pour ton message. Très touché. Pour le ménage métaphorique, je demande à l’inconscient de communiquer par métaphore, tel qu’il sait le faire dans nos rêves, après que la personne lui ait indiqué son objectif. En quelques sortes, je demande à l’inconscient de mettre en route un rêve Lucide, et de montrer d’abord les croyances limitantes à éliminer, puis les ressources à récupérer en lieu et place. A bientôt. olivier

  2. Daniel Bernardini dit :

    Bonjour Olivier!
    Excellent article comme toujours!
    Comment as tu procédé pour que le grand ménage métaphorique soit axé sur les croyances limitantes et surtout pour s’approprier de nouvelles croyances? Es tu passé par les niveaux logiques de deals et si oui de quelle manière?
    Je partage en tous cas l’idée que l’identité est respectée. Il me semble que notre identité évolue en permanence et que dans l’exemple d’Hélène, ton travail lui a permis d’évoluer dans la direction qu’elle souhaitait. Pendare disait avec Nietzsche « deviens ce que tu es ». Je crois qu’on est en plein dedans!
    Au plaisir de te lire par mail, par texto, sur hypnofrance ou par portable.

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *