Et si le REIKI était une métaphore…?

La rencontre
8 octobre 2016 9H. Perros Guirec, nord Bretagne. Jean Marc Nowac alias Maître Shinzo Kami débute mon initiation au REIKI ISUI SHIKI RYOHO.
Premier choc. Cet homme qui va m’initier a le cœur aussi pur que celui d’un enfant. Comme s’il était parvenu à s’épurer de tous ces instants de vie qui avaient pris un malin plaisir à le cabosser. Comme si une énergie venue d’ailleurs l’avait libéré de ses excès passés. Un peu comme une résurrection.
Deuxième choc. Vivons-nous sur la même planète ? Lui dans la lumière et moi dans l’obscurité. Lui dans l’insouciance et moi dans l’obsession de la planification et de l’exactitude. Passée la surprise, je le trouve relaxant, puis intriguant. Comment fait-il pour ressentir tout ce que je ressens. A chaque fois qu’un frisson de passion parcourt mon corps, il le sait. Il le reçoit et ressent la même énergie. La même que celle que je ressens à l’ instant où j’écris ces lignes en pensant à lui. Troublant. Shinzo et moi ne vivons pas sur la même planète. Il évolue dans des cieux qui ne me sont pas accessibles. Mes croyances me limitent. Et pourtant nous sommes connectés.

L’initiation
L’initiation débute. Je suis concentré. En transe dirait l’hypno qui est en moi. Dès les premières minutes, mon esprit cartésien se met en branle. Il faut que je comprenne d’où vient toute cette énergie que le Reiki prétend canaliser ?
Avec le temps, les images se précisent. Le puzzle prend forme. Je trouve à ce miracle une explication que je suis en mesure de comprendre, rationnelle, cartésienne.

Le choc
Moi, petit humain, je vis dans un monde solide. Ma réalité est solide. Mon univers est solide. Et pourtant, les physiciens quantiques nous expliquent que 99.99999% de l’univers est en mouvement. Alors ne suis-je pas en mesure de percevoir plus de 0.000001% de l’univers ? Je ne parle pas de l’univers qui est en dehors de mon champ de vision, je parle de celui qui est là, avec moi, dans cette pièce, celui que je peux toucher. En fait, je réalise que je suis hyper limité. Je suis à l’arrêt, je ne comprends rien, je ne vois rien. Depuis 53 ans. Mon égo en prend pour son grade. Moi qui étais venu pour décloisonner mon esprit étriqué, je suis servi.
Ma réalité est donc solide. C’est un fait établi. Alors pour moi, cette table est solide, ce verre est solide, cette roche est solide. A part ce qui est liquide, tout est solide dans ma vision infiniment réduite de cet univers infiniment grand.

Une énergie équilibrée et puissante
Je comprends alors que ce verre devant moi qui contient de l’eau me semble solide. Et pourtant il ne l’est pas. Il est l’assemblage d’un nombre immense de particules en mouvement. Ces particules sont maintenues les unes contre les autres par des champs électromagnétiques et électrostatiques. Entre chaque particule il y a un espace qui m’est imperceptible. Pour maintenir ces particules les unes contre les autres et former cet objet si élégant, il faut une énergie considérable. Une énergie équilibrée et puissante. Cette énergie maitrisée est en toute chose. C’est cela l’énergie du REIKI. Plus un objet est dense plus il contient de l’énergie. C’est logique n’est-ce pas ? Prenez une roche de vingt centimètres de diamètre qui pèserait 30 kg, elle serait porteuse d’une énergie considérable. L’énergie qui permet de compacter autant de matière, si lourde, de particules dans un si petit volume.

Et soudain tout bascule…
A cet instant de mon initiation, je comprends et je ressens. Je comprends que je suis entouré d’une énergie considérable. En fait, il y a de l’énergie en toute chose, et si je sais capter cette énergie, si je sais la conduire, la guider, je peux la récupérer ou la transmettre.
Les exercices s’enchainent. A partir de cet instant, j’ai la perception de ressentir l’énergie qui m’entoure. J’ai même la sensation que je sais la capter, qu’elle entre en moi. Je parviens en me concentrant à ressentir l’énergie des personnes avec qui s’initient en même temps que moi.
Alors je m’interroge. Une nouvelle croyance vient-elle de naître en moi, tout simplement. Une croyance cartésienne. Je me concentre, j’entre en transe, et je capte cette chose que je ne savais pas capter tant que je ne savais pas qu’elle existait. Je peux ressentir cette énergie, la percevoir en moi. Elle entre par mes chakras, ces portes d’accès qui permettent à l’énergie de l’univers d’entrer en chacun de nous et à nos corps de prendre forme. C’est logique n’est-ce pas ? Sans cette énergie équilibrée et puissante je serais incapable de tenir debout, de me mouvoir avec cette forme et cette force. Cette énergie équilibrée, c’est l’énergie du REIKI

Le mariage à trois : L’hypnose, la pleine conscience et le Reiki
En état de grande concentration, de méditation en pleine conscience, je choisis de me concentrer sur mes chakras et sur l’énergie qui y pénètre. Je peux suivre mentalement le trajet de cette énergie qui entre en moi. Je peux la guider, l’imaginer, la voir. Elle est lumineuse. Mon imagination est à l’œuvre, mes croyances nouvelles se déchainent, au service de mon mieux être. Alors je guide mentalement cette énergie vers les parties de mon corps qui me font souffrir.
Depuis deux ans, mes mains sont figées dans la douleur. Les gaines de 6 de mes doigts devenues trop étroites ne laissaient plus les tendons coulisser. En trois séances d’une heure de méditation centrée sur le flux de cette énergie, mes mains guérissent. Elles retrouvent une mobilité presque totale. Mes croyances se renforcent.

Métaphore ou entrée dans la lumière ?
Quelle question dérisoire. Mon maître Reiki, Jean Marc Nowak allias Shinzo Kami l’a tellement bien compris. Son esprit est ouvert. Pur comme celui d’un enfant. Skinzo Kami est certain d’être dans la lumière. Il est dans ces cieux totalement inaccessibles à mon esprit cartésien. Et alors ? Chacun de nous à sa manière de cheminer, de croire à ce quelque chose qui va lui permettre d’aller mieux, de faire le bien autour de lui.
Pas un seul d’entre nous ne sait ce qu’il se passe réellement. Sommes-nous dans la lumière, sur cette planète, en contact avec l’énergie qui nous entoure? Suis-je en mesure de capter l’énergie qui est autour de moi, l’énergie de l’univers ou suis-je sous la protection de mes ancêtres, sous l’influence de mes vies antérieures ? Je n’en ai pas la moindre idée…
Alors je m’accroche à cette hypothèse que j’aime. Elle me rassure. La puissance de mon intention est aussi infinie que l’univers. Cela j’en étais déjà certain. Si je décide maintenant que je peux capter et guider cette énergie, et qu’en le faisant je vais aller mieux et faire le bien autour de moi, alors j’aime le REIKI USUI SHIKI RYOHO auquel maître Shinzo Kami m’a initié.
Le fait de capter mentalement l’énergie qui passe par mes chakras me permet chaque matin, de rester 45 minutes en médiation, en pleine conscience des mouvements de ces flux énergétiques. Lorsque je sors de méditation, je suis à bloc. Comme rechargé par l’énergie de l’univers. Rien que pour cela j’aime le REIKI

Merci Shinzo Kami de m’avoir initié.

Bonne et belle journée
Olivier Laruelle
www.hyfocomhypnose.fr
Et si vous faisiez germer le potentiel qui est en vous… ?

2 réponses
  1. Aublé dit :

    Bonsoir,
    Non seulement du est bon, mais tu es humble…
    Grâce à toi l inaccessible est accessible.
    Bien à toi.
    Bisoux Marie-Laure

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *